Anime découverte : Seirei no Moribito (Guardian of the Spirit)

Aller en bas

Anime découverte : Seirei no Moribito (Guardian of the Spirit)

Message par Merisel Faradhreia le Dim 31 Juil - 18:34

J'ai découvert par hasard une série d'animation qui m'a fait très forte impression. Je ne sais pas de quel studio d'animation elle sort, mais le travail de l'équipe d'animation est plus qu'excellent.

Seirei no Moribito est adapté d'un classique japonais en 10 tomes. La série de 26 épisodes que j'ai pu voir résume le premier ; on pourrait espérer qu'il y aura une deuxième saison pour le deuxième tome et ainsi de suite. Le récit se passe en plein coeur d'un royaume qui n'est pas sans rappeler le Japon féodal et raconte le voyage de Balsa, jeune femme experte en art martiaux et qui a été la seule femme à embrasser la profession de garde du corps. Balsa se voit confier par l'Impératrice la protection à vie du jeune prince héritier Chagum, que le Mikado veut faire assassiner, pensant que celui-ci est possédé par un démon aquatique. Commence alors une course poursuite à travers les campagnes, jusques aux portes du monde des esprits, et un fantastique voyage initiatique pour le jeune prince, entouré des amis proches de Balsa.

Je n'ai trouvé que des points forts en visionnant cette série : la construction des personnages, la narration visuelle, la force des dialogues, le rythme de l'action, la qualité intrinsèque de l'animation... Certes c'est adapté d'un bouquin, mais il y a des adaptations plus ou moins bonnes, et celle-ci en est une excellente qui mérite qu'on fasse un détour.

Les personnages sont très bien étudiés, complexes, crédibles, avec une très bonne dimension humaine et un souci particulier apporté au développement psychologique, constant tout au long des épisodes. Les dialogues sont très bien écrits, ont beaucoup de signifiance et parviennent à nous transmettre en peu de mots d'importantes décharges émotionnelles ainsi qu'une réflexion intéressante sur la condition humaine. En regardant la série, la première réflexion que j'ai eue, même si ça n'a rien à voir, c'est que Seirei no Moribito en animation est encore mieux que Shogun (le téléfilm avec Richard Chamberlain) avec de vrais acteurs. Disons que le DA a l'avantage de peser moins lourd en budget quand on veut faire quelque chose de grand. Tout est entre les mains des artistes sur leurs planches et leurs cellulos.

Le très gros point fort de Seirei no Moribito est bien sûr la qualité de son animation particulièrement soignée et aboutie. La narration visuelle est excellente, le rythme du récit est trépidant, le suspense intense, le dosage de l'action juste et à point nommé, ni trop ni pas assez, la chorégraphie des combats stupéfiante. Les mouvements sont tellement fluides et réalistes que je soupçonne l'équipe d'animation d'avoir utilisé des techniques de motion capture, et si ce n'est pas le cas ben... chapeau. Les jeux de lumière et de couleurs, les décors sont à couper le souffle, et placent la barre très haute en termes de qualité de réalisation pour une série. On n'est pas si loin de la qualité des studios Ghibli. Etant donné le souci du détail, je suis à peu près certaine que tous les décors ont été peints à la main, à l'instar de films du studio Ghibli. J'ai encore en mémoire un panorama de montagne en automne, avec les érables dont chaque feuille possède une teinte différente. Quand on sait la palette de couleurs incroyable qu'offre l'automne... L'animation est si fine que même les personnages de second et troisième plan sont animés, quand ils sont immobiles pour dans toutes les autres séries. L'ensemble, combiné à une intrigue qui ne nous lache pas du début à la fin, résulte en un produit fini tout à fait... fini, polissé, auquel rien ne manque.

Ah si, la bande son. Et ce n'est nul autre que Kenji Kawai qui a signé toutes les musiques de Seirei no Moribito. Fortement imprégnées de musique traditionelle, les mélodies superbes habillent parfaitement les scènes, complètent et augmentent l'effet dramatique, et conduisent le récit parfois à elles seules. Du début à la fin, on est bercé, envoûté, réveillé, secoué, ballotté, transporté, immergé au coeur de cette histoire dont on n'a pas fini d'en demander la suite.

Je vous en ai assez, dit, maintenant à vous de voir.
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anime découverte : Seirei no Moribito (Guardian of the Spirit)

Message par Merisel Faradhreia le Dim 7 Aoû - 12:02

Histoire que ce soit moins opaque, je vous ai mis l'épisode 1. Le doublage en anglais est très soigné, j'aime beaucoup la voix de Balsa (elle est un peu plus bizarre dans la VO tout en restant dans le registre grave)

https://www.youtube.com/watch?v=xKriCyB6mqk

https://www.youtube.com/watch?v=Ry0PKeI0DOQ
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum