Lyson, ou, beaucoup de bruit pour rien...

Aller en bas

Lyson, ou, beaucoup de bruit pour rien...

Message par Lyzon - Seiiseii le Mer 5 Fév - 16:21

Première partie.

Six ans. Souvenirs...
Des voix résonnent sous la voûte de l'Eglise.
Lyzon, fascinée par les statues immenses pour une enfant de six ans, n'écoute pas vraiment la conversation des grands qui l'ont amenés jusqu?ici.
« ...comprenez ma soeur... elle n'a pu' d'famille après c'drame ! Et nous? autres pov' villageois, on n'a pas d'quoi nourrir une chtite gosse ! On sait qu'vous prendrez soin d'elle? Elle n'a pas l'air idiote la bougresse... »
Lyzon ferme les yeux et sert ses petites mains contre son cœur en envoyant une prière maladroite jusqu'au Valhalla, le ciel où reposent tous ceux qu'elle aime.




Dix ans. Souvenirs...
« Descend de là, petite peste !!!>
La vieille nonne est toute rouge de rage et vocifère à l'encontre de la petite fille de dix ans qui s'est réfugiée tout en haut du pommier.
Lyzon lui tire la langue et grimperai bien plus haut si elle le pouvait. Mais les branches sont fragiles, même sous le poids plume de cette frêle enfant... et « crac ».
Réveil douloureux sous les regards sévères des soeurs.
« Ahh Dieu t'a bien puni ! Un bras et des cotes de cassés, c'est bien peu pour ton impertinence !! »
Lyzon a mal quand elle respire et elle sent de multiples bleus et griffures sur son visage. Elle aimerait bien que les religieuses la plaignent. Elle aimerait bien pleurer un peu et être cajolée...
Mais ses larmes ne coulent pas et point de câlins pour l'orpheline.
Elle ferme les yeux. Fuyant les regard courroucés. Ne trouvant réconfort que dans une prière muette.



Seize ans. Souvenirs...
« C'est le diable qui te possède ma drôlesse !! »
La Mère la fait s'agenouiller devant elle en tirant sur la chevelure blonde de Lyzon.
« Tu déshonores notre communauté ! Tu seras damnée pour nous faire ainsi tourner en bourrique !! Pour qui te prends-tu ? Tu n'es certes qu'une novice mais de la à folâtrer avec les garçons du village ! Chipie !!! »
Et le sermon, comme pour sans doute mieux rentrer dans le crane de la jeune fille de seize ans, s'accompagne de brimades.
Lyzon sert ses poings. Elle aimerait bien pleurer et crier toute sa colère, mais elle ferme les yeux, et son cœur soudain s'apaise alors qu'elle récite une douce prière.



Dix-sept ans. Souvenirs...

Le bruit de son cœur  qui bat à ses tempes alors qu'elle court, court et court encore, est presque effrayant.
Elle fuit le couvent. Elle fuit le village. Elle fuit...
La presque jeune femme maintenant aimerait bien pleurer de soulagement. D'avoir réussi à partir. D'avoir trouver un peu de courage. D'être très lâche. Que lui importe désormais ?
Elle court à en avoir mal à la gorge d'être essoufflée.
Elle court mais vers quelle liberté ?
Elle tombe de fatigue, grimace et halète.
Elle ferme les yeux en levant lentement son visage vers le ciel.
Quelques gouttes de pluie. De plus en plus nombreuses. Une bonne pluie pour couler sur ses yeux.
Elle remercie le Ciel pieusement et s'endort, finalement...
avatar
Lyzon - Seiiseii

Messages : 36
Date d'inscription : 28/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lyson, ou, beaucoup de bruit pour rien...

Message par Lyzon - Seiiseii le Mer 5 Fév - 16:34

Deuxième partie.



Vingt ans. Souvenirs...
Le même cauchemar.
Le même réveil en sursaut.
Je la cherche, elle devrait être devant moi... mais son image disparait avec l'horrible rêve.

<... Cauchemar... Cinq ans. Souvenirs... Cauchemar ...>
- ... Mère !
La neige craque sous nos pas. Dans ce silence montagnard, nos respirations haletantes semblent porter sur des lieux !
Je lui tends la main. Elle porte nos maigres effets et refuse de me laisser l'aider.

- Avance Leïzeyn !

Elle me parle durement. C'est la peur qui lui dicte ces mots. Je le sais car son regard me couve alors je reprends la route, ouvrant la marche dans les sous-bois.
Je regarde les derniers rayons du soleil. Impossible de s’arrêter pour la nuit si on ne trouve pas un abri au creux de la montagne.
Je guette. Je scrute.
Je cours au devant d'une entaille dans la roche.

- Mère !!

Je lui montre la fine crevasse qui nous laissera à peine de quoi nous serrer l'une contre l'autre.
Elle me pousse dans le fond. Les parois rugueuses me rentrent dans le dos, m'écorchant la peau même à travers mon manteau d'enfant.
Elle s'affaire à élever un mur de neige à l'entrée de la minuscule grotte pour nous protéger du froid mortel de la nuit qui étend ses bras obscurs.
Dans le noir et le silence pesant, je peux entendre nos cœurs battre.
Elle tend les mains, cherche mon visage et aussi irréaliste que cela puisse paraitre, me recoiffe sans rien dire.
Ses mains froides sur mon visage de petite fille de cinq ans, sont comme une récompense après notre course.

- Ils vont nous trouver mère ?
- Tais-toi Leïzeyn...

Même ici, cachées au yeux du monde, elle parle bas. Elle me cache sa terreur mais je la sens. Elle me hérisse et je commence à pleurer.
Alors ma mère me prend dans ses bras et me cajole en me chantant une douce berceuse...
Je me sens bien. Au creux de ses bras. Je me réchauffe. Plus rien ne va nous arriver...


...



- Leïzeyn !! Vite !!

La lumière du jour naissant arrive jusqu'à moi alors que j'ouvre précipitamment les yeux.
Ma mère agrippe la main et me traine jusqu'au dehors.
Des aboiements.
Nous courrons de nouveau. Je tombe, elle me relève à chaque fois, m'encourageant et serrant plus encore son étreinte.
Mais les voix se rapprochent...

- Tu vois Leïzeyn ? ... Tu vois derrière cette montagne ?... <essoufflée> Derrière cette montagne, après cette vallée... Nous sommes sauvées...

Un ruisseau. J'ai mal au pied, ou plutôt, je ne les sens plus car j'ai trop froid. Ma mère ne porte plus nos affaires qu'elle a jeté depuis longtemps pour courir plus vite. Mais je la retarde. Je tombe de plus en plus souvent.
Soudain elle s'arrête.
Il se passe quelque chose. L'enfant que je suis n'aime pas ce que je lis dans ses immenses yeux gris.
Elle s'agenouille pour être à ma hauteur et me parle précipitamment alors que les voix des hommes à nos trousses se rapprochent.

- Leïzeyn... Écoute moi, c'est très important. Tu vas courir jusque là-bas, NON ! ÉCOUTE MOI ! Tu vas courir... sans jamais t’arrêter... Promets moi de le faire, promets moi de courir jusque de l'autre coté, LEÏZEYN !! <plus douce> Non, ne pleure pas... Arrête de pleurer... Il faut que tu me jures de ne plus pleurer... Allons promets le moi...

J’étouffe mon dernier sanglot en reniflant.

- Je promets maman. Je pleur'ai plus ! Et je cour'rai toujours...

Ma mère sourit tendrement.

- Va Leïzeyn... Cours maintenant. Ne te retourne pas. Je suis si fière de toi... Tu...

Elle ne continues pas. Elle pleure alors que je ne pleure plus..
Elle me pousse. Je recule. Elle me crie dessus, je sursaute et je file...

J'entends des éclats de voix.
Ils ont rejoints ma mère...
Je serres les dents.
Je lui ai promis.
Je cours.
Je lui ai promis...
avatar
Lyzon - Seiiseii

Messages : 36
Date d'inscription : 28/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lyson, ou, beaucoup de bruit pour rien...

Message par Lyzon - Seiiseii le Mer 5 Fév - 16:42

Troisième partie.


Cinq ans. Souvenirs...

- Non !! Jamais !!! <entre rire et pleur> J'me rendrai jamais !

La petite fille blonde, le visage dans la neige, rougie de froid, essaie de lutter contre le douleur de son bras retourné dans son dos par sa grande sœur.

Tyha : Allez Leïzen ! Abandonne ou je te casse le bras !
- Jamais ! Jamais je AIEEEEEEEEEEEEEUUUU !

Elle laisse son visage plonger de nouveau dans la froide humidité. A bout de force, impuissante, vaincue, mais trop fière pour, ne serait-ce que murmurer un "j'abandonne".

Mais Tyha sait qu'elle a gagné et elle se relève en riant, moqueuse.
Elle s'assoit tout de même essoufflée elle aussi et attends que sa jeune sœur se retourne.
Leïzen, dépitée et faisant peine a voir, les cheveux collés sur son visage, se retourne et reste allongée dans la neige, au bord de l'immense lac qui trône au dessous du village Midgardien qui le surplombe.

- Je gagnerai Tyha !! Un jour !! Je te battrai !

La petite fille de cinq ans ne sait pas encore qu'elle ne reverra plus ses sœurs. Tyha et Adoa ne se coucheront plus jamais contre elle sous les fourrures dans la maison de leur père.

Bientôt des rumeurs se font entendre. Les hommes reviennent !
Les deux sœurs se regardent soudain.
Oublient leur combat d'enfant.
Se prennent la main pour remonter la pente vers les maisons.
Tyha soutient la blondinette qui trébuche et lui sourit avec affection.

Elle perdra son sourire, tout à l'heure, lorsqu'elles découvriront le corps de leur père allongé comme le veut son rang, sur un chariot recouvert de peaux de loups et d'ours géants.
Sa hache et son épée l'accompagnent.
Il est pâle comme la mort qui l'a embrassé lors d'un combat qui forcement fut magnifique.
Les Princes des tribus nordiques ne meurent qu'en héros. Sa place était acquise au Valhalla.
Le voila qui a rejoint les Walkyries et les dieux guerriers. Tous ses ancêtres lui ont ouverts les bras et lui tendent des coupes remplies à raz bord du plus bon des breuvages.

Elles ne sourient plus, les sœurs, alors qu'elles rejoignent la seule mère qui leur reste, la bretonne, l’étrangère, qui désormais ne bénéficie plus de la protection de son mari...

Elle ne sourient plus, les sœurs, quand les rumeurs augmentent et que des visages haineux remplacent les sourires autrefois amicaux...

Elle ne sourient plus les sœurs, quand Leïzen et sa mère sont obligées de fuir...

- Adoa... Tyha... <Leïzen murmure> Ne m'oubliez pas ! Ne m'oubliez pas trop vite !

avatar
Lyzon - Seiiseii

Messages : 36
Date d'inscription : 28/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lyson, ou, beaucoup de bruit pour rien...

Message par Lyzon - Seiiseii le Mer 5 Fév - 16:55

Texte sur le même thème écrit par Womgom/Diyaa à l'époque : Tyha Sangdragon.





Leïzeyn ....
ma petite soeur s appellait comme ca , mais elle a disparue , en meme temps que ma seconde mere.
Disparue ... c'est ce que nous ont dit les hommes du village.
Serait-ce toi Leïzen ? T'aurai-je enfin retrouvée ?
Je sens deja la puissance de Thor m 'abandonner , si ma petite soeur est une albionnaise maintenant , alors oui , j'irais la rejoindre , et je la protègerais envers et contre tous.
Que le peuple de Midgard me pardonne , mais je me batterais contre lui s'il le faut , si je dois proteger ma soeur ...
Je crois que Thor ma renié pour de telle pensée , je me sens faible , j irais voir grand père demain , pour lui demander une faveur et lui dire adieu.
Leïzen je t'en prie , parle moi petite soeur , je suis l'ainée de la famille maintenant ,
Adoa a disparue aussi .... il ne me reste plus personne , a part toi peut etre.
Souvient toi .... grand pere n est pas un humain , rapelle toi je t en supplie , je me sens tellement seule maintenant. Leïzen ,
tu es une Sangdragon ,
une des dernières ,
je dois te protéger ,
parle moi petite soeur.



Tyha Sangdragon
avatar
Lyzon - Seiiseii

Messages : 36
Date d'inscription : 28/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lyson, ou, beaucoup de bruit pour rien...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum