Voyage musical

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Lun 6 Fév - 9:55

Vu qu'il y a tout de même un peu de monde qui passe ici, je poste mon lien

J'ai convié de l'autre côté les Crusaders à découvrir quelques échantillons de l'univers musical dans lequel j'évolue, au travail et à la maison. Si vous souhaitez prendre le train en marche, vous êtes plus que bienvenus. Le post est régulièrement mis à jour, à peu près chaque semaine.

http://www.alliance-croisade.com/viewtopic.php?t=2580
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Dim 12 Fév - 4:26

Updated
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Dim 4 Mar - 20:29

Update !

Euh... en fait c'était avant ma semaine de ski.... <va se cacher>
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Jeu 15 Mar - 3:25

Mise à jour ! Smile
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Mar 10 Avr - 0:37

Ca faisait un petit moment.

Update !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Jeu 19 Avr - 8:42

A nouveau KOKIA

Si vous avez suivi ce fil depuis le début, vous avez déjà eu un contact avec cette chanteuse compositrice dont vous vous doutez que j'admire beaucoup. Sinon, il est toujours temps de faire connaissance avec cette voix agile, flexible, versatile, capable d'une téciture hallucinante. Ce n'est pas une voix d'opéra mais elle dispose d'excellentes capacités. Et une présence sur scène aussi puissante qu'elle suscite d'émotion.

Fin du concert tournée 2010 dite "Real World" donné à Tokyo. L'ensemble du concert est un enchantement, mais ceci en est le meilleur morceau. Prenez le temps de tout visionner à la suite. Ce sont des extraits du DVD (disponible à la vente)

https://www.youtube.com/watch?v=f0CmAXAGM_Y&feature=BFa&list=PL3C5D1E638A7AC018

https://www.youtube.com/watch?v=jaY7VbkCtaU&feature=bf_next&list=PL3C5D1E638A7AC018

https://www.youtube.com/watch?v=2kyRijyCJA4&feature=bf_next&list=PL3C5D1E638A7AC018

https://www.youtube.com/watch?v=6hkto4exU4U&feature=autoplay&list=PL3C5D1E638A7AC018&playnext=1

https://www.youtube.com/watch?v=LC4hcP1M88Q&feature=autoplay&list=PL3C5D1E638A7AC018&playnext=2
(Pour ceux qui y ont joué, vous reconnaîtrez la chanson thème de Dragon Nest)

Bon visionnage, bon voyage !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Lun 30 Avr - 14:55

Le forum Croisade a fait peau neuve, et je ne sais pas si c'est moi qui ai donné cette idée, mais l'alliance dispose maintenant de sa propre playlist. Vous imaginez bien que je n'ai pas résisté à la tentation d'y apporter ma contribution. Je leur ai servi le concerto N°5 pour piano de Beethoven joué par personne d'autre que Murray Perahia, vous pouvez allez vous régaler les oreilles, sauf que j'ai eu la mauvaise surprise de constater qu'il manque la seconde moitié du 1er mouvement (ce qui est énorme), et la transition 2ème-3ème mouvement (ceux qui connaissent le concerto savent que les deux mouvements se suivent) a également été tronquée.

Pour faire écho à ma contribution sur la playlist de Deezer, je vous invite à savourer ce bijou inestimable de la musique classique, l'enregistrement que donna Arthur Rubinstein du Concerto pour piano N°5 de Beethoven, "Empereur". Au moins ici vous avez l'oeuvre intégrale jouée par un des plus grands maîtres du siècle. Fermez les yeux et envolez-vous au panthéon de la musique pour 40 minutes.

1st mov. Allegro
https://www.youtube.com/watch?v=JO4UmbcBprw&feature=relmfu

2nd mov. Adagio un poco mosso
https://www.youtube.com/watch?v=MbrBQwRmd2I&feature=slpl

3rd mov. Rondo, Allegro
https://www.youtube.com/watch?v=fKnhI2w89bQ&feature=relmfu

Si vous prenez (perdez ?) du temps à lire les commentaires sur cet enregistrement (remasterisé de 1957) ils sont complètement dithyrambiques, tous s'accordent à l'unanimité pour dire que cette interprétation n'a jamais été égalée. Pour une fois je suis assez d'accord.

Bonne écoute !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Lun 7 Mai - 11:31

Vous ayant prévenus que l'on ferait une longue escale sur les rivages du monde de la musique classique, je vous présente ici l'un de mes concertos pour piano préférés, le concerto n°1 de Frédéric Chopin. Pour l'anecdote, Chopin avait reçu la critique selon laquelle il ne savait écrire que pour le piano. L'on sait la richesse de sa contribution à la pianistique moderne, au travers de toutes ses Etudes, qui ont permis d'approfondir la connaissance du piano en tant qu'instrument technique.

Et donc, pour réfuter ses détracteurs, Chopin a écrit ces deux magnifiques concertos qui aujourd'hui font partie du répertoire d'oeuvres majeures.

Je ne pourrais pas vous dire pourquoi je préfère le 1 au 2, sans doute parce que je suis d'emblée tombée sur le bon interprète, ou bien simplement parce qu'on l'écoutait énormément à la maison, à côté de ceux de Rachmaninov, de Beethoven et de Grieg, qui sait. A force de côtoyer une oeuvre, on finit par mieux la comprendre, et de là vient le goût.

Quant à l'interprète, c'est l'oreille qui choisit, et à mon goût je trouve que Lang Lang est celui qui en livre la version la plus glorieuse. Est-il besoin de présenter Lang Lang, entre ceux qui le détestent pour son hyper-expressivité, et ceux qui le regardent comme un dieu tant sa technique est brillante, sa musicalité, son sens du phrasé sont admirables, sa compréhension des partitions qui lui permettent de les interpréter avec beaucoup de passion mais également avec une fraîcheur que l'on retrouve rarement chez les autres pianistes.

Mais ce n'est pas Lang Lang que je vais vous présenter dans ce post. Il s'agit d'un de mes compatriotes, un peu notre fierté nationale (est-il possible de parler de nation quand on fait partie de la diaspora). Le professeur Dang Thai Son, vainqueur du concours Frédéric Chopin à Varsovie en 1980 à l'age de 20 ans, est un spécialiste de Chopin, et se distingue par son jeu que l'on qualifie de "perlé", un jeu d'une limpidité de cristal, comme s'il tombait des perles sur le clavier. Il a une approche très sentimentale, toute en retenue de ce fameux concerto, avec un rubato absolument magnifique, qui colle à la partition de Chopin comme si c'était Chopin lui-même qui jouait. Entre nous je doute que Chopin ait beaucoup joué ses oeuvres en public dans sa vie, tant il était traqueux...

J'ai également retenu ces vidéos pour leur qualité pédagogique : chaque mouvement est expliqué en quelques lignes pour en clarifier l'écoute. En plus l'angle de camera est extrêmement bien étudié, pour admirer le jeu de Dang Thai Son. Le premier mouvement a dû malheureusement être coupé en deux (heureusement avec respect), d'où les 4 vidéos.

1rst mov. part 1
https://www.youtube.com/watch?v=XJhA0vayYHs&feature=BFa&list=PL805C9BA6A8E01560

1rst mov. part 2
https://www.youtube.com/watch?v=7iYeOxsenEE&feature=bf_next&list=PL805C9BA6A8E01560

2nd mov
https://www.youtube.com/watch?v=gPnnZDF_QLM&feature=bf_next&list=PL805C9BA6A8E01560

3rd mov
https://www.youtube.com/watch?v=_BhI3AESKPM&feature=bf_next&list=PL805C9BA6A8E01560

Bonne écoute !

Dans un post futur je vous posterai pour comparaison l'interprétation de Lang Lang qui vaut absolument que l'on s'y arrête, et vous vous rendrez compte que l'approche change toute la couleur d'une oeuvre.
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Dim 13 Mai - 21:55

Petit saut en arrière dans le temps, avec ce délicieux concerto pour harpe et flûte de Mozart. L'oeuvre avait été commandée au compositeur pour un père pour jouer avec sa fille. Le père était un piètre joueur de flûte, mais la fille était une harpiste brillante, et effectivement la partition de chaque instrument est adaptée au niveau technique de chacun à cette époque. J'étais habituée à l'enregistrement de chez Deutsche Grammophon, mais cette rediffusion d'Arte a le grand mérite de présenter un duo particulièrement tendre entre les deux instruments solistes. Les deux solistes ne sont d'ailleurs pas n'importe qui (Isabelle Moretti à la harpe, Philippe Boucly à la flûte), jouent merveilleusement, et la salle de concert est magnifique.

1st mov. Allegro
https://www.youtube.com/watch?v=GLD6EVCMYK4&feature=relmfu

2nd mov. Adagio
https://www.youtube.com/watch?v=bZI9NYpKdh0&feature=relmfu

3rd mov. Rondo Allegro
https://www.youtube.com/watch?v=yVJNhNXjxrU&feature=relmfu

Bonne écoute !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Lun 21 Mai - 0:24

Dans la série "instruments autres que le piano", trois chefs-d'oeuvres très populaires, d'immenses interprètes. Concerto pour harpe de Haendel interprété par le très grand Nicanor Zabaleta, avec son jeu d'une luminosité et d'une clarté exceptionnelles ; Concerto pour violon de Beethoven avec au violon Joshua Bell, très grande énergie, grande musicalité, sonorité magnifique ; Concerto pour harpe (encore un) de Haydn (il y a une erreur dans l'intitulé de la vidéo, c'est bien pour harpe, et non pas pour piano retranscrit pour la harpe), avec Xavier de Maistre à la harpe, pour qui j'ai une admiration totale. Xavier de Maistre est l'actuel plus grand harpiste, le seul harpiste Français à avoir été recruté par le philharmonique de Vienne; il marque par une virtuosité éblouissante, un style très enlevé, une sonorité pleine de vitalité. Il faut l'entendre jouer la retranscription du Sospiro de Liszt, du Recuerdos de la Alhambra de Tarrega, des oeuvres de De Falla... Il est simplement phénoménal.

Au sujet du concerto de Haendel, il manque le 2ème mouvement, je ne sais pas si ça n'a pas été joué lors de l'enregistrement de 1967, ou bien si ç'a été purement et simplement été supprimé lors de l'encodage de la vidéo. La seconde hypothèse me parait parfaitement improbable, compte tenu de la qualité exceptionnelle du jeu, retenu encore aujourd'hui comme l'une des plus belles interprétations de ce concerto.

Lorsque vous visionnerez le Concerto pour violon, vous remarquerez qu'il n'y a pas de chef d'orchestre. J'ai appris que cet orchestre, l'Orpheus Chamber Orchestra, travaille sans chef d'orchestre; il s'agit d'un travail de "direction collaborative", dans lequel tous les membres de l'orchestre participent à l'interprétation. Ce type de formation instrumentale doit se compter sur les doigts d'une main. En Europe il existe un autre ensemble baroque qui travaille de la même façon, sans chef d'orchestre. Je n'ai plus le nom, mais cet ensemble est basé en Suisse.

Les trois concertos sont en intégralité sur chaque vidéo, ce qui est une très grande chance. Jusqu'à il n'y a pas si longtemps il était très difficile d'encoder des vidéos dépassant les 10 minutes, mais apparemment c'est devenu plus facile, et depuis peu je vois surgir de partout des vidéos intégrales.

G. F. Haendel, Concerto pour Harpe n° 6 en Si bémol Majeur, Op. 4, HWV 294
https://www.youtube.com/watch?v=b8vMHTvdoEQ&list=PL3F8C55A68B75E591&index=174&feature=plpp_video

L. v Beethoven, Concerto pour violon en Ré Majeur
https://www.youtube.com/watch?v=B1QMwqDlDLA&list=PL805C9BA6A8E01560&index=122&feature=plpp_video

J. Haydn, Concerto n°11 pour harpe en Ré Majeur
https://www.youtube.com/watch?v=LTMvOE2eEjs&list=PL220DFAE499AC4347&index=109&feature=plpp_video

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Lun 28 Mai - 22:48

Le voici, comme annoncé plus haut, Concerto n°1 pour piano de Chopin, joué par Lang Lang dont on ne présente plus les qualités de virtuose, avec le BBC Symphony Orchestra, sous la direction de Simon Rattle (il me semble, corrigez-moi si je me trompe, l'auteur des videos n'a pas mentionné ces références minimales qui sont pourtant de rigueur). Vous vous rendrez compte que comparé à Dang Thai Son, Lang Lang déclame le romantisme de la pièce avec une plus grande force, avec plus de contraste. Les couleurs sont admirables, les ornementations magnifiquement jouées, débordantes d'élégance, son pianissimo est l'un des plus beaux jamais entendus parmi ses contemporains, chacune de ses intonations est maîtrisée. La direction de l'orchestre pour ce concerto est également fantastique, les deux parties se complémentent à la perfection.

Seul gros bémol de cette série de videos, c'est que l'auteur a découpé le premier mouvement comme un boucher, sans aucun respect pour l'oeuvre. Bizarrement, j'ai eu la chance de tomber sur une version antérieure de ce concerto joué avec le Philharmonique de Berlin (deletée de YT), qui n'avait rien à envier à cette version plus récente, et qui était découpée exactement au même endroit. Yuck

Beaucoup de mélomanes détestent Lang Lang pour son "overmaneurism", mais je trouve qu'il est extrêmement plaisant à regarder jouer, car il établit un véritable contact avec le public, il transmet toutes ses émotions avec une présence unique et une très grande sincérité. On sent qu'il vit sa musique, qu'il aime ce qu'il fait, et même s'il ne s'en sort pas avec toutes les partitions, il parvient quand même à enchanter son public, et c'est le premier rôle d'un artiste. Il est un peu au piano ce que Natalie Dessay est à l'opéra.

1st mov. part 1 Allegro Maestoso
https://www.youtube.com/watch?v=_SDKyGZyORk&list=PL805C9BA6A8E01560&index=97&feature=plpp_video

1st mov. part 2
https://www.youtube.com/watch?v=sXi1GhfTi80&feature=autoplay&list=PL805C9BA6A8E01560&playnext=1

2nd mov. Romanze Larghetto
https://www.youtube.com/watch?v=Ix7u5eTamfY&feature=autoplay&list=PL805C9BA6A8E01560&playnext=2

3rd mov. Rondo Vivace
https://www.youtube.com/watch?v=y2zDj1zePws&feature=autoplay&list=PL805C9BA6A8E01560&playnext=3

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Dim 3 Juin - 11:05

ERRATUM

Le chef d'orchestre n'est pas Simon Rattle, je viens de voir Simon Rattle, ce n'est pas du tout le même bonhomme. Désolée pour la fausse information, du coup je ne sais pas qui est l'autre, pourtant je l'ai déjà vu.
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Mer 6 Juin - 1:26

Vous vous souvenez, j'avais posté sur Deezer le concerto "Empereur" de Beethoven interprété par Murray Perahia, et j'avais été déçue parce qu'il en manquait un gros bout.

Eh bien voici de nouveau Murray Perahia sur le concerto n°1 de Beethoven pour piano et orchestre. Murray Perahia, dont je vous ai loué l'élégance, la légèreté du toucher, son expertise en matière de Mozart et de Beethoven, eh bien le voici en live, sous la direction de sir Georg Solti, chef d'orchestre très classe que j'aime beaucoup, avec le London Symphony Orchestra, orchestre de renommée internationale particulièrement sollicité par les musiciens contemporains. C'est par exemple l'orchestre favori de John Williams ; et tout récemment Joe Hisaishi lui-même s'est associé à cet ensemble de prestige pour enregistrer l'un de ses derniers CD. Perahia a enregistré l'intégrale des concertos pour piano et orchestre de Mozart (au piano et à la direction) avec cet orchestre, au Royal Albert Hall.

Encore une fois désolée pour les coupures à la façon bouchère, c'était le temps des vidéos de 10 minutes (En plus je n'ai jamais compris la logique des coupures en dessous des 10 minutes). La vidéo a été postée en 2009, mais le concert doit dater d'autour de 2005, voire avant. Perahia est beaucoup plus âgé aujourd'hui qu'il ne l'était sur cet enregistrement. J'ai retenu ce concert, d'abord parce que c'est Perahia, mais également pour l'excellence du dialogue Solti-Perahia, cohérence magnifique, très belle unité de tons, il y a des concertos qui ressemblent à un match de boxe entre le piano et l'orchestre, là ce n'est pas du tout le cas.

Ce qui est rigolo, si on ne connait pas bien, on pourrait presque confondre cette oeuvre à du Mozart. La partition de piano est très fortement influencée par l'écriture mozartienne, même si on reconnait le ton beethovenien dans l'orchestre. Le 3ème mouvement pourrait très bien être d'un concerto de Mozart dans sa légèreté. Par contre la cadence finale, du plus pur Beethoven, nous rappelle sans faille la paternité de l'oeuvre !

Vous pouvez également chercher le même concerto joué et dirigé par Daniel Barenboim, avec le Staatskapelle de Berlin, autre style, autre couleur, très "allemand", plus en contraste, plus martial, mais pareille excellence et finesse d'interprétation, jeu très articulé pour Barenboim. De là à juger lequel des deux est plus juste que l'autre tient du débat sans fin et inutile. Différence majeure entre ces deux interprétations : Perahia joue l'une des cadences (moment solo où le piano s'exprime de façon libre) écrites par Beethoven (Beethoven en a écrit 3), Barenboim joue sa propre cadence. Je ne connais pas très bien les règles d'écriture d'une cadenza, mais il me semble qu'elle doit reprendre le thème A à un moment pour donner le signal à l'orchestre de la reprise. Pourtant j'ai passé le bac de musique ;p Humblement je suis partie sur Wiki, et la page sur les cadences est très intéressante. Lire le paragraphe "Improvisation" pour ce qui concerne les cadences concertantes.

Barenboim a joué l'intégrale des 5 concertos durant ce cycle. Sa version de "l'Empereur" est peut-être moins satisfaisante à mon goût que celle de Rubinstein, je l'ai trouvée plus massive, avec moins de subtilités que Rubinstein, mais il y a d'excellentes choses, notamment dans le 3ème mouvement, en général celui qu'on attend au tournant.

1st mov. Allegro con brio part 1
https://www.youtube.com/watch?v=nYg2FxJVN2c&feature=bf_prev&list=PL3F8C55A68B75E591

Part 2
https://www.youtube.com/watch?v=BZdJgclP7vw&feature=BFa&list=PL3F8C55A68B75E591

2nd mov. Largo part 1
https://www.youtube.com/watch?v=g3LyHyLrQXk&feature=relmfu

Part 2
https://www.youtube.com/watch?v=29I02pADZoA&feature=relmfu

3rd mov Rondo, allegro scherzando
https://www.youtube.com/watch?v=BVuy58-PYCc&feature=BFa&list=PL3F8C55A68B75E591

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Mar 12 Juin - 0:42

Changement d'époque à nouveau. Souvenez-vous, j'avais mentionné Maxim Vengerov dans un précédent post (sur forum alliance) que j'ai eu le privilège de voir jouer lors du concert exceptionnel en l'honneur d'Ivry Gitlis. Il nous avait joué une Sonate à Kreutzer de Beethoven absolument époustouflante. J'avais longtemps été habituée à l'interprétation de Oistrakh, et j'ai complètement redécouvert l'oeuvre sous les couleurs brillantes, vives, étourdissantes de Vengerov. Vengerov a un coup d'archet unique, qui donne à son violon une voix qui sort de l'ordinaire. Le son est plein, rond, puissant, semble sortir de plus profond de l'âme de l'instrument. C'est très certainement proche de la sonorité de Paganini lorsqu'il jouait de son violon Il Cannone (tous les violons qui ont fait l'histoire de la musique possèdent un nom particulier, comme un pedigree, autre que leur marque de fabrique, Stradivarius, Cremone, Guarnerius... C'est souvent le nom du musicien qui les a possédés le plus longtemps)

Ecouter Vengerov jouer est une expérience aussi exaltante que terrible. Après lui, vous pouvez écouter n'importe quel autre virtuose, vous ne serez jamais satisfait parce que vous aurez l'impression qu'ils jouent tous "en surface".

Je suis tombée sur ce document extrêmement précieux et d'une valeur pédagogique inestimable, l'enregistrement en 1998 d'une master class avec quatre élèves d'exception sur quatre oeuvres complètement différentes. Je vous laisse découvrir la teneur d'une master class avec un musicien d'envergure galactique, je n'ai pas d'autre mot pour le qualifier dans sa sphère. Après ça on peut se demander pourquoi autant de monde déteste Lang Lang, parce que les deux sont entièrement comparables dans leur approche.

Vengerov s'est tourné vers la direction, car des problèmes de cervicales et d'épaule ne lui permettaient plus de jouer en concert.

https://www.youtube.com/watch?v=Wpp7oxrBUq0&list=PL6EE0EF60716E2407&index=48&feature=plpp_video

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Mar 19 Juin - 12:30

Another masterclass !! YESSS !!! C'est tellement intéressant, tellement enrichissant, on ne peut pas s'en lasser.

Nous naviguons ici dans les très hautes sphères du piano (à nouveau) : Daniel Barenboim dont j'encense l'expertise de Beethoven depuis le début, ici dans une journée de masterclass consacrée aux sonates de Beethoven avec de jeunes concertistes professionnels. J'ai retenu la partie avec Lang Lang sur la sonate Appassionata (pas partiale, la fille déjà), pas nommée telle par Beethoven, mais par un de ses critiques, pour son instabilité, la multiplicité de ses thèmes et sous-thèmes. J'ai regardé le reste, évidemment, mais j'ai trouvé que le cours avec Lang Lang a plus apporté que les suivants : Lang Lang a une telle excellence, et surtout une volonté d'apprendre, qu'il parvient à réinterpréter ce fragment du premier mouvement suivant les conseils du Maestro, et le public reçoit immédiatement le changement dans la façon de jouer, le toucher, la sonorité, le tempo etc... Extrêmement enrichissant. Plus scolaire que la Masterclass de Vengerov, mais même qualité musicale, contenu technique et pédagogique également inestimable. Barenboim a été le mentor de Lang Lang pendant 6 ans. Je pense que ce n'est pas par hasard. Et d'ailleurs on le sent en entendant Lang Lang en concert, il a énormément gagné en netteté de jeu, phrasé, tempo, qualité de rubato etc.

Et vous savez quoi ? Son cahier des sonates de Beethoven... j'ai le même !! (on a tous le même, en fait ;p ) Plus qu'à lui faire signer son autographe dessus ^_^

J'ai tiré un peu au-delà de la masterclass avec Lang Lang pour vous permettre, depuis le temps que je vous en parle, d'entendre le Maestro expliquer ce qu'est le tempo rubato, à quoi il sert, comment il s'emploie et comment on le place. En exemple, je n'ai pas reconnu l'extrait, mais ça me parait être du concerto n°4

En bonus je vous ai trouvé extrait d'une émission sur Mezzo : Le journaliste demande à Lang Lang comment il pourrait expliquer une oeuvre classique à une oreille complètement profane. J'ai trouvé cette séquence complètement géniale. La vidéo est intitulée Lang Lang gone mad, en fait je pense que l'auteur n'a pas su l'intituler tout court Wink Ce n'est pas du tout un délire, c'est une incursion dans ce qui fait que Lang Lang est ce qu'il est, pourquoi il arrive autant à toucher son public en concert, pourquoi il déchaîne autant les passions, positives ou négatives, quand il joue. Dans cette séquence il a joué un extrait du concerto n°3 de Prokofiev, et les moments où on le voit faire "tah-dam tah-dum pam-pam-pam", c'est la partie orchestre. L'expression à la fin est complètement impayable.

Le découpage de la masterclass a été fait en petites sections de 6-7 minutes.

Masterclass Appassionata part 1
https://www.youtube.com/watch?v=Yslruo1WgEY&feature=BFa&list=PL6EE0EF60716E2407

part 2
https://www.youtube.com/watch?v=42BItJ-vpSA&feature=bf_next&list=PL6EE0EF60716E2407

part 3
https://www.youtube.com/watch?v=GM_rW7SSV8g&feature=bf_next&list=PL6EE0EF60716E2407

part 4
https://www.youtube.com/watch?v=Bb473D3bXg8&feature=bf_next&list=PL6EE0EF60716E2407

part 5 (Q&A)
https://www.youtube.com/watch?v=RcI8m-P_0HM&feature=bf_next&list=PL6EE0EF60716E2407

Barenboim on Rubato
https://www.youtube.com/watch?v=B37vc8rRz8I&feature=bf_next&list=PL6EE0EF60716E2407

Lang Lang chez lui (émission Mezzo)
https://www.youtube.com/watch?v=b85hn8rJvgw

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Ven 22 Juin - 0:32

Fête de la musique oblige, je me devais de vous poster quelque chose pour l'occasion. Nous changeons d'époque et effectuons un grand bond en arrière dans le temps. Jusqu'ici vous avez eu droit à l'époque classique, l'époque romantique (et encore, ce n'était qu'un échantillon), eh bien voici l'époque baroque.

Qui mieux que Haendel possédait ce sens du grandiose, de la musique de célébration, du faste, de la pompe, tout ceci sans jamais se départir d'une extrême élégance ?

Je vous ai trouvé cette excellente présentation en costumes d'époque et avec des instruments d'époque, la "Musique des Eaux" de Haendel. Personnellement j'ai adoré le souci d'authenticité, de restitution du son de l'époque.

La musique est interprétée par l'ensemble baroque du English Bach Festival, les danses sont exécutées par le ballet du même festival.

https://www.youtube.com/watch?v=2ZW4HKQhGFk&feature=related

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Mar 26 Juin - 9:34

je ne pouvais pas laisser Haendel là sans mentionner son oeuvre la plus populaire à notre siècle, et pour cause, actualité oblige. Si je vous dis Hymne du couronnement du roi Georges II en 1727, ça ne vous dit peut-être rien. Si je vous dis Zadok the Priest, peut-être y en a-t-il quatre ou cinq chez qui on verra s'allumer le regard. Et si je vous dis Champions League.......... Aha ! Remettons les choses à leur place un peu ! Avez-vous déjà entendu l'ensemble de l'oratorio, ou seulement les premières mesures martelées à la télé, et encore elles ont été réécrites, et ne sont pas complètement authentiques ? Eh bien voici, pas forcément la meilleure version, mais une version fort enjouée, en grande pompe, et pour cause, il s'agit du concert du Golden Jubilee de la Reine Elizabeth II, il y a 10 ans. Et je n'ai pas résisté à l'envie de vous mettre à la suite cet extrait de la Musique des Feux d'Artifices de Haendel, autre oeuvre de célébration royale très très populaire, qui a traversé plus de 300 ans d'histoire de la musique sans prendre une ride.

Haendel a laissé en héritage une oeuvre colossale, faite d'oeuvres orchestrales, concertantes, d'oratorios, d'opéras qui sont encore aujourd'hui rejoués avec succès, et dont, sans le savoir, nous en avons déjà entendu des fragments.

Voici donc le BBC Symphony Orchestra avec le choeur Symphony Chorus, sous la direction de Sir Andrew Davis et la fanfare de la Marine Royale, dans un extrait du concert du Golden Jubilee donné à Buckingham Palace.

Zadok the Priest
https://www.youtube.com/watch?v=p1W1XJ96y9k&list=PL3F8C55A68B75E591&index=82&feature=plpp_video

Music for the Fireworks (Ouverture, la Paix, la Réjouissance)
https://www.youtube.com/watch?v=I38Kw-oG0kE&feature=BFa&list=PL3F8C55A68B75E591

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Lun 2 Juil - 10:43

1901. Serguei Rachmaninov joue la première de ce qui sera le plus beau concerto pour piano et orchestre jamais écrit dans toute l'histoire de la musique.

Il faut raccrocher à un peu de biographie pour comprendre ce qu'est le Concerto n°2 pour piano et orchestre de Rachmaninov. C'est l'histoire d'une renaissance. En effet, 4 ans plus tôt, Rachmaninov avait présenté sa Première Symphonie, laquelle avait été très mal accueillie. S'ensuivit alors une période de dépression durant laquelle le compositeur perdit sa confiance et sa capacité d'écriture. C'est soutenu par le neurologue Nikolaï Dahl qu'il entreprend, entre 1900 et 1901, l'écriture de ce concerto qui fera de lui un compositeur reconnu et le fera entrer dans sa haute période.

Pour de meilleures et plus détaillées informations, je vous renvoie ici.

Place à l'écoute. J'ai pu trouver trois interprétations, dont ma préférée, par Vladimir Ashkenazy, mais ce n'est pas celle que vous entendrez, cette version ayant été découpée façon sushi-sashimi, ce qui rend son écoute absolument insupportable. Vous aurez droit à l'interprétation personnelle de Rachmaninov lui-même, en 1929, sous la direction de Leopold Stokowski (vous savez, le chef d'orchestre qui a dirigé le premier Fantasia de Disney), avec le philharmonique de Philadelphie, son orchestre favori. Je ne crois pas qu'on puisse faire mieux pour présenter ce concerto ; les puristes diront que c'est l'interprétation de référence. Je ne sais pas, j'ai entendu ce concerto joué par pas moins de 4 pianistes et autant d'orchestres et de chefs d'orchestre, chaque fois j'ai trouvé quelque chose à savourer, de façon totalement différente.

La version d'Ashkenazy est de loin ma préférée, parce que c'est celle qu'on écoutait en famille (en dehors du fait que Ashkenazy est l'un des meilleurs interprètes de Rachmaninov). C'était le "rituel" du dimanche matin, toute la maisonnée se réveillait au son de l'une de ces oeuvres : Concerto 2 ou 3 de Rachmaninov; Concerto 1 de Grieg ; Concerto pour piano de Tchaikovsky ; concerto N° 19, 21, 23 de Mozart. Le florilège de mon papa Wink

1st mov. Moderato
https://www.youtube.com/watch?v=x8l37utZxMQ&list=PL805C9BA6A8E01560&index=155&feature=plpp_video

2nd mov. Allegro Sostenuto
https://www.youtube.com/watch?v=aYAwqlnxKIQ&feature=bf_next&list=PL805C9BA6A8E01560

3rd mov. Allegro Scherzo
https://www.youtube.com/watch?v=hDbhhw1s9X8&feature=bf_next&list=PL805C9BA6A8E01560

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Jeu 12 Juil - 2:14

Et les contemporains ? me direz-vous. Uh... Vous voulez dire Debussy Ravel, tout ça ? Bah quoi, Rachmaninov c'est pas déjà assez contemporain ? ;p

Ben en fait le terme "contemporain" est assez vague, même plus que vague ; c'est vrai qu'on met Debussy, Ravel, même Fauré dans le panier des contemporains, mais il y a encore plus contemporain, comme l'école de Vienne, les Berg et Schönberg par exemple, et ça n'a rien à voir, pas plus que Stravinsky, Bartok ou Dvorak. Ou Boulez, allez.

Qu'est-ce que donc que cette case fourre-tout qui regroupe tant de courants qui n'ont rien à voir les uns avec les autres ? A mon avis il est plus idoine de parler de courant, comme pour la peinture ; d'ailleurs la musique suit la peinture. A moins que ce ne soit le contraire. Et là on s'y retrouve. Un peu.

Evidemment au milieu de cette pléthore de compositeurs, il y en a qui sont fédérateurs, faciles à écouter, leurs harmonies, leurs mélodies sont très agréables, flattent l'oreille et l'imaginaire.

J'ai choisi pour vous trois compositeurs, c'est peut-être une erreur de les regrouper tant on a à dire sur chacun, mais ça ne m'a pas paru choquant.

De Gabriel Fauré, tout le monde connaît au moins son Requiem, ou bien la Pavane Opus 50, qui a été utilisée pour la publicité du parfum Loulou de Cacharel. Oui je sais, je suis une fille, et on ne se refait pas. C'est très difficile de mettre en avant une seule oeuvre, tout est bon à prendre quand on écoute du Fauré. J'ai tout de même choisi de vous faire écouter la Ballade n°19 pour piano et orchestre, l'une de mes préférées. Il s'agit d'un enregistrement dans les années 1970, joué par l'orchestre de la Radio Luxembourg et le pianiste Grant Johannesen. Une interprétation très raffinée, très élégante et sans excès. Je ne comprendrai jamais le découpage en deux parties, et j'en suis désolée.

Si vous écoutez bien vous reconnaîtrez qu'il s'agit d'un vinyle. Il y a quelque chose de chaleureux dans le son du vinyle que le son digital n'a pas, vous ne trouvez pas ?

Partie 1
https://www.youtube.com/watch?v=iqq4dw6Bqyo&feature=related

Partie 2
https://www.youtube.com/watch?v=B_hOMsniDYY&feature=watch_response

De Ravel, j'ai choisi Tzigane. La première fois que j'ai entendu cette oeuvre, c'était durant le récital d'un copain concertiste, élève de Ivry Gitlis, que l'on connait pour son style tzigane très prononcé, qui ne lui a pas toujours valu une très bonne réputation auprès des autres maîtres, et qui a "plombé" pas mal de candidats aux grands concours. Que voulez-vous, même dans le monde de la musique il y a des ânes bâtés. J'ai été complètement subjuguée par la puissance et le feu de la pièce, et je sais que le jeu de Vinh Pham qui jouait ça comme un gitan n'y était pas étranger. Voici donc Tzigane de Ravel, joué par Maxim Vengerov, sous la direction de Claudio Abbado (rien que ça), et je puis vous assurer que jamais vous n'avez entendu le Tzigane de Ravel joué de cette façon. C'était en 1996. Je n'ai pas reconnu l'orchestre, mais avec Abbado en 1996 il y a des chances pour que ce soit le philharmonique de Berlin. Il y avait déjà des femmes dans le philharmonique de Berlin en 1996 ? Bref. Vengerov nous livre un Tzigane séducteur, joueur, sombre et facétieux à la fois, avec son timbre, son style et toute sa maestria. C'est juste... Waouh... Par contre, la qualité sonore est très mauvaise, je n'en ai pas trouvé d'autre.

https://www.youtube.com/watch?v=3l-zDc_yqVg&list=PL805C9BA6A8E01560&index=161&feature=plpp_video

Initialement je voulais vous faire entendre la version jouée par Oistrakh, mais ayant trouvé celle-ci, celle d'Oistrakh, très académique, parait presque ennuyeuse à côté ;p

En dernier, de Debussy, la formidable Cathédrale Engloutie, extraite du premier recueil des Préludes, jouée par François-Joel Thiollier. Inspirée de la légende de la cité d'Ys ; même engloutie sous les eaux, on continue à entendre les cloches de la cathédrale dans la brume. Fermez les yeux et laissez-vous emporter...

https://www.youtube.com/watch?v=JAVyKDDsM3s&feature=bf_prev&list=PL220DFAE499AC4347

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Ven 20 Juil - 1:47

Il me restait un chapitre à aborder avec vous : l'oeuvre lyrique. Si je l'ai laissé de côté depuis tout ce temps, c'est qu'il est difficile de présenter des oeuvres lyriques de la façon dont je l'ai fait pour tout ce qui a précédé. Il faut que les gens soient déjà un peu connaisseurs, et l'opéra n'est pas exactement le genre auquel on vient spontanément en tant que public précoce. Moi-même j'y suis venue très tardivement, de manière spontanée.

En réalité vous avez déjà entendu nombre d'arias très célèbres sans savoir de quels opéras elles provenaient, et chacun a déjà entendu au moins une fois des extraits de la Flûte Enchantée, ne serait-ce que la seconde aria de la Köningin der Nacht. Référence à la noix, mais point de repère indiscutable : la publicité pour le riz Taureau Ailé (!!). Uh non je n'ai pas passé mon enfance devant la télé ;p Entre Loulou de Cacharel et ça, on peut se demander ;p

Je me suis donc dit que si je présentais des extraits de la Flûte Enchantée ainsi que des plus grands opéras de Verdi, je ne prenais pas de très grand risque. Vous aurez donc à la suite extraits de la Flûte Enchantée, de la même représentation (Opéra Bastille en 2001), avec un très grosse distribution en plus, les trois grandes arias de l'opéra le plus célèbre de toute l'histoire de la musique, plus une que j'aime particulièrement pour son humour. Pour avoir dit des mensonges, Papageno a eu la bouche cadenassée par la Reine de la Nuit, et l'aria ne commence par rien d'autre qu'une onomatopée.

Ensuite, j'ai trouvé pour vous l'air des Tziganes extrait de Traviata de Verdi, un opéra massif surchargé de "tubes" que vous avez tous entendu au moins un fois, en tout ou partie. Il s'agit d'un film, comme ce qui a été fait pour le Fantôme de l'Opéra, où ceux que l'on entend sont ceux que l'on voit, la mise en scène est fantastique, avec des troupes de danseurs éblouissants (les solistes sont des étoiles du Bolchoï), des costumes fabuleux, et cette impression de fuite en avant dans le seul de but de vivre à 200 à l'heure et de ne rien faire d'autre que profiter et jouir sans penser à demain. Traviata est inspiré de la Dame aux Camélias d'Alexandre Dumas fils, et si vous avez lu l'oeuvre, vous retrouverez cette atmosphère de folie tourbillonnante présentée par la scène.

J'ai adoré cet extrait, mais je serais bien incapable de dire de quelle production il s'agit, et c'est bien bête parce qu'il m'a donné une furieuse envie de voir le film en entier.

Si pour la Flûe Enchantée vous avez la chance d'avoir les sous-titres français de la mise en scène de Bastille, je n'ai jamais pu trouver de version sous-titrée de cette scène. Il faut aller chercher dans d'autres mises en scène, notamment celle de Salzbourg en 2005 avec Anna Netrebko dans le rôle de Violetta (pas difficile, un DVD en a été édité). J'ai cependant trouvé ce court-métrage d'animation absolument charmant et plein de fraîcheur avec des sujets en pâte à modeler, qui, miraculeusement, est sous-titré. Et c'est vraiment tout mignon, pas du tout en contradiction avec le contexte de la scène. C'est juste l'entrée des tziganes, mais ce sera mieux que rien.

Extraits de Die Zauberflöte

Papageno (Detlef Roth) : Der Vogelfänger bin Ich ja (le joyeux oiseleur)
https://www.youtube.com/watch?v=RhGx4dJsMRg&list=PL3F8C55A68B75E591&index=109&feature=plpp_video

Papageno/Tamino/Drei Damen (Detlef Roth - Piotr Beczala - Cécile Perrin - Helene Schneiderman - Hélène Perraguin) : Hm ! Hm ! Hm !
https://www.youtube.com/watch?v=Srmmnm_C7eA&feature=BFa&list=PL3F8C55A68B75E591

Köningin der Nacht/Pamina (Natalie Dessay - Dorothee Röchmann) : Der Hölle Rache
https://www.youtube.com/watch?v=02yf6RHIQjQ&feature=BFa&list=PL3F8C55A68B75E591

Papageno/Papagena (Detlef Roth - Gaële Le Roi) : Papageno ! Papagena !
https://www.youtube.com/watch?v=87UE2GC5db0&feature=BFa&list=PL3F8C55A68B75E591

Traviata : Noi Siamo Zingarelle + Di Madride Noi Siam Mattadori
https://www.youtube.com/watch?v=w2jXjIvn4Ew&feature=bf_prev&list=PL3F8C55A68B75E591

Court-métrage "Noi Siamo Zingarelle"
https://www.youtube.com/watch?v=M1MtWqQZffU&feature=bf_prev&list=PL3F8C55A68B75E591

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Jeu 9 Aoû - 13:01

Me revoici ! Oui, je sais, vous m'avez lue dernièrement ailleurs, mais je n'ai pas eu le temps de poursuivre ce voyage, la reprise après les vacances ayant été très mouvementée.

Après cette longue et néanmoins très modeste escale sur les rivages du monde de la musique classique, nous embarquons de nouveau vers d'autres horizons. J'espère que les pièces que j'ai choisies pour vous vous ont été agréables à l'oreille et à la vision, certains les entendaient peut-être pour la première fois, j'espère que je vous en ai laissé une bonne impression. La musique classique est à la base de toute la musique moderne, c'est pourquoi je m'y suis un peu attardée, et puis il faut dire que j'ai grandi dedans, elle fait partie de mon patrimoine culturel acquis grâce à l'éducation que m'ont donnée mes parents, et en particulier ma maman, qui en sait énormément, autant sur la musique traditionnelle de chez nous que sur la musique occidentale.

Les grandes croisières sont sujet à faste ; lorsqu'elles étaient encore du domaine du luxe, des fanfares accompagnaient le départ des bateaux. Aussi, avant de lever l'ancre et larguer les amarres, regarderons-nous une dernière fois en direction de la terre ferme, avec ces extraits d'une manifestation dont je n'ai pas trouvé l'égale en France, à part peut-être le festival des Chorégies d'Orange. Outre-Manche, ils ont chaque année ce que l'on appelle les BBC Proms. Le concert est toujours donné au Royal Albert Hall qui à cette occasion est toujours bondé, remporte chaque année un succès immense, et d'après ce que j'ai compris est une occasion pour faire l'éloge de la culture musicale classique en Grande Bretagne, bien que d'autres compositeurs soient à l'honneur, mais c'est surtout une occasion de se moquer de cet Empire Britannique sur lequel le soleil jamais ne se couche, tout en exaltant la flamme patriotique, la fierté nationale et le sentiment d'unité à travers tout le Commonwealth. De très grands artistes sont toujours invités à participer à ce concert, qui se déroule dans une atmosphère extrêmement joyeuse et débridée. En fait il n'y a qu'un mot à dire : Soooo British !

J'ai choisi pour vous les extraits suivants :

de la dernière soirée des BBC Proms de 2009, l'hymne célébrissime de par le monde, Rule Britannia, chanté par la mezzo-soprano Sarah Connolly, une version pleine d'humour avec cet uniforme d'amiral de l'époque de l'Amiral Nelson. Je vous explique au passage la "règle" d'interprétation de ces chants du XVIIIème : le thème est exposé trois fois, et à chaque exposition il appartient au chanteur de donner une nouvelle ornementation à chaque fois plus élaborée que la précédente.

https://www.youtube.com/watch?v=rB5Nbp_gmgQ&feature=BFa&list=FLixT8JrOBC3iJJXKUN_r-Hg

Je n'ai pas pu résister à l'envie de vous faire entendre le même Rule Britannia, cette fois c'était en 2008, par le baryton Bryn Terfel, excellente articulation, excellente agilité. Le chef d'orchestre Sir Robert Norrington est connu pour être un spécialiste de la musique baroque.

https://www.youtube.com/watch?v=_cWz9MrHskk&feature=BFa&list=FLixT8JrOBC3iJJXKUN_r-Hg

Glorifié par les studios Disney, Pump and Circumstance, autrement connu sur le titre de Land of Hope and Glory. Les voix que vous entendez lorsque le thème principal démarre, c'est l'audience dans toute la salle de concert qui chante. Je n'imagine même pas l'ambiance dans le Royal Albert Hall à ce moment ! Là encore j'ai hésité entre les versions de 2008 et 2009 (2008 vu à la télé japonaise, si ça vous amuse de voir les sous-titres en japonais), les deux sont aussi électriques l'une que l'autre, juste la boutade du chef d'orchestre en 2009 est meilleure Wink

2009
https://www.youtube.com/watch?v=vpEWpK_Dl7M&feature=related

2008
https://www.youtube.com/watch?v=3XVFttMYdLg&feature=bf_prev&list=FLixT8JrOBC3iJJXKUN_r-Hg

Et parce que je ne pouvais pas partir sans lui dire au revoir, de nouveau Lang Lang, invité à jouer durant ces BBC Proms. A savoir que les BBC Proms en 2008 étaient uniquement consacrées à Lang Lang, ce qui était exceptionnel. J'ai regardé l'intégrale de son apparition aux Proms de 2008 et ce récital était fabuleux. En 2011 il est de nouveau sur la scène du Royal Albert Hall, et ce sont ces extraits que je vais vous faire entendre ici.

Concerto en Mi bémol Majeur pour piano et orchestre de Liszt (video en durée intégrale, YESSSSS !)
https://www.youtube.com/watch?v=8yE3Dz0-koA&list=PL805C9BA6A8E01560&index=107&feature=plpp_video

Grande Polonaise Brillante de Chopin suivie de la Consolation n° 3 de Liszt
https://www.youtube.com/watch?v=YbyJCC080EQ&feature=BFa&list=PL805C9BA6A8E01560

Et c'est avec ce très beau piano que nous quittons le monde de la musique classique, et mettons le cap sur d'autres univers.
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Ven 17 Aoû - 8:00

Après la musique classique, nous abordons un univers assez voisin, la musique de film. Il y en a certainement ici qui sont très très versés dans les musiques de films, qui connaissent bien mieux que moi les compositeurs et les films, aussi n'ai-je choisi que des versions que vous n'avez pas l'habitude d'entendre, des extraits de concerts, et des films asiatiques. Je procéderai indifféremment par film et par compositeur, et même, si j'en ai des intégrales, par concert.

Et pour ouvrir les réjouissances, j'ai choisi le monument Star Wars, mais, pas joué par n'importe qui. Les grands orchestres classiques ont depuis peu compris qu'il était temps de faire leur promotion auprès du grand public, en jouant des oeuvres non classiques, mais qui touchent un très large public. Ainsi, le philharmonique de Vienne, lors du concert d'été annuel à Schönbrunn, a joué devant plus de 100 000 spectateurs (sans compter ceux qui étaient devant leur télé) quelques-uns des plus grands thèmes de Star Wars. C'était en 2010. Star Wars joué par le meilleur orchestre du monde, il y a de quoi s'arrêter Wink

https://www.youtube.com/watch?v=w9xrmThlsOA&list=PL4AD99577E72BD4EF&index=79&feature=plpp_video

https://www.youtube.com/watch?v=n49ElyWbmFE&feature=bf_next&list=PL4AD99577E72BD4EF

A la direction vous aurez certainement reconnu le chef d'orchestre Franz Welser-Möst, qui a dirigé le concert du nouvel an en 2011. Et regardez bien la fin Wink

Pour faire suite à cette entrée en matière en fanfare (c'est le cas de le dire), voici John Willliams en personne, qui dirige un medley de ses propres musiques, avec les Boston Pops. Video amateur, mais c'est grâce à toutes ces vidéos amateur que l'on peut profiter de moments d'exception comme celui-ci. C'était le 25/05/2007 au Berkley Music College.

https://www.youtube.com/watch?v=sE_vbrj0MqU&list=PL4AD99577E72BD4EF&index=14&feature=plpp_video

May the Force be with you. Enjoy !!
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Lun 20 Aoû - 15:03

Pour poursuivre un peu notre visite de l'oeuvre colossale de John Williams, ci-après quelques-uns de ses thèmes les plus célèbres joués en concert (je ne recherche que les versions live lorsque je suis sur des bandes-son), soit dirigés par lui, soit par d'autres, mais toujours avec une grande excellence d'exécution.

J'avais trouvé énormément de choses très intéressantes, notamment un superbe reportage sur la musique de Harry Potter sur la BBC, avec entretiens et extraits de concerts, mais beaucoup sont tombées sous le couperet du copyright et ne sont plus disponibles aujourd'hui.

Superman avec les Boston Pops (du même concert que l'extrait posté précédemment)
https://www.youtube.com/watch?v=qK9leZLItek&list=PL4AD99577E72BD4EF&index=12&feature=plpp_video

Une excellente version, très proche du son original, de Indiana Jones, jouée par l'orchestre symphonique de Puerto Rico lors d'une soirée exceptionnelle dédiée aux musiques de film, où ils ont joué des musiques de films, mais aussi de films d'animation. J'ai adoré les quelques extraits que j'ai pu conserver de ce concert.
https://www.youtube.com/watch?v=-yvDL1Duybs&feature=BFa&list=PL4AD99577E72BD4EF

Schindler's List. L'un de mes seuls enregistrements. Très probablement avec le London Symphony Orchestra. Régalez vous !!!!!! Le thème est joué par personne d'autre que le virtuose Itzhak Perlman, lequel n'a pas hésité une seule seconde lorsque Williams a fait appel à lui pour interpréter le thème pour le film. Pour lui ça coulait de source.
https://www.youtube.com/watch?v=0yYikshdLcw&list=PL3F8C55A68B75E591&index=12&feature=plpp_video

Harry Potter Suite. Je pense qu'elle a été abrégée par rapport à la suite originale. Malgré tout, c'est une version qui me tient beaucoup à coeur et que j'aime beaucoup, car elle est jouée par l'ensemble 100% amateur AMEDEO, qui consiste en un orchestre où tous les cordes sont remplacés par des mandolines et des guitares. Ils ont juste gardé les contrebasses. J'ai été extrêmement surprise d'apprendre que c'était un orchestre 100% amateur, parce que tout ce que j'ai pu voir et entendre d'eux frisait le professionnalisme, ils jouent des partitions classiques vraiment pas faciles du tout, et les retranscriptions sont vraiment excellentes. Montez le son, celui-ci est un peu bas, on entend mal l'introduction au jeu de timbre.
https://www.youtube.com/watch?v=4tuymnhIm10&list=PLA03ED82A6464928E&index=14&feature=plpp_video

Pour info, l'Ensemble Amedeo a deux chefs d'orchestre, Toru Nakamura (en vidéo ici) et Yuichi Oana (on le devine -parce qu'il fait très sombre sur la vidéo- au jeu de timbre ici). Tous deux sont très bons, communicatifs, jouent également au sein de l'orchestre, mais Oana est un spectacle à lui seul. Il a une façon de diriger extrêmement cocasse qui ne manque jamais de me faire hurler de rire. Je n'ai pas pu résister à l'envie de vous montrer son "style", sur cette Danse du Sabre de Katchaturian, du reste excellemment exécutée.
https://www.youtube.com/watch?v=GpiWwEbA-2Q&feature=BFa&list=PLA03ED82A6464928E

Aussi bon que Hisaishi quand il dirige des trucs un peu rythmés ;p

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Mer 29 Aoû - 0:17

John Williams, on le sait, a signé les plus grands thèmes de films, mais a également mis son talent au service d'évènements d'envergure. Beaucoup ici sont peut-être trop jeunes pour s'en souvenir, mais c'est à lui qu'a été confiée la tâche de travailler sur la fanfare pour l'ouverture des JO de Los Angeles en 1984. Personnellement je ne me souviens pas trop d'elle, je me souviens surtout du Rhapsody in Blue joué par les 84 pianos Steinway ! Mais effectivement, en réécoutant cette fanfare, il me revient certaines images de la cérémonie d'ouverture de 1984. Pour un petit nombre d'ici, rétrospective, pour beaucoup, découverte. Ce thème sera réemployé sur la NBC comme générique des émissions consacrées aux JO après Los Angeles.

Ci-dessous, les Boston Pops sous la direction du compositeur.

https://www.youtube.com/watch?v=fy8IoWoRKS0&feature=related

Pas moyen de louper son écriture Wink

Dans ce qui suit vous allez trouver deux superbes reportages sur le couple Lucas-Williams lors de l'enregistrement de la bande son de Star Wars Episode 2 et 3 avec le London Symphony Orchestra. Pour ceux qui sont particulièrement friands de ce type d'émissions backstage, beaucoup de séquences sur d'autres films, dont les Harry Potter, traînent, profitez-en bien c'est exactement le genre de choses qui se font retirer du domaine public pour cause de violation de copyright. Souvent ce sont des extraits de bonus de DVD. On peut tomber à la renverse lorsque George Lucas confie que Star Wars était destiné à être un film muet, d'où l'importance de la musique Wink Montez le son pour Episode 3, il est beaucoup plus bas.

https://www.youtube.com/watch?v=PRWOudms6sk&feature=bf_prev&list=PL4AD99577E72BD4EF

https://www.youtube.com/watch?v=_KiI84LSIrw&feature=bf_next&list=PL4AD99577E72BD4EF

La musique de film s'invite évidemment au cours de concerts prestigieux, en particulier le gala Hollywood in Vienna, dont je vous montrerai plusieurs extraits. Ci-après, un thème d'ET très onirique interprété à la harpe par Xavier de Maistre que je vous ai déjà présenté en des termes dithyrambiques, accompagné par le Radio Symphony Orchestra de Vienne, sous la direction de John Axelrod, que les cinéphiles reconnaîtront. C'était le 23/09/2011. Détail horrible qui n'échappera à aucun musicien : personne pour lui tourner les pages !! Je ne vous dis pas la manoeuvre acrobatique qu'il a dû faire. Ca fait tellement amateur qu'on pourrait croire qu'il a été invité à la dernière minute, qu'il a écrit l'arrangement dans l'avion entre deux concerts avec le philharmonique de Vienne ou deux récitals (de Maistre arrange beaucoup d'oeuvres lui-même pour les rejouer à la harpe), et qu'il est arrivé directement de l'aéroport juste pour jouer et s'envoler à nouveau à l'autre bout du monde ;p

https://www.youtube.com/watch?v=GUJSOISVric&feature=bf_prev&list=PL4AD99577E72BD4EF

Le son de la vidéo n'est pas terrible, la harpe a l'air de sonner faiblement, mais c'est vraiment le son de la vidéo qui ne lui fait pas honneur, au contraire, une harpe c'est très sonore.

Pour faire la transition vers un autre compositeur, John Williams dirigeant le philharmonique de Los Angeles au Hollywood Bowl, sur le thème directement concurrent à Star Wars : Star Trek ! Il s'agit du thème du film Star Trek : the Motion Picture, avec William Shatner jouant Kirk au bord de la retraite, et qui revient avec ses deux acolytes à bord du nouvel Enterprise A. Les thèmes de Star Trek ont été écrits par un autre géant de la musique de film, Jerry Goldsmith, que l'on connaît particulièrement pour la bande son de Alien. Ca fait bizarre d'entendre Star Trek avec la touche de Williams, mais c'est un très bel hommage d'un géant à un autre Smile

https://www.youtube.com/watch?v=x1pHkkevgQY&feature=BFa&list=PL4AD99577E72BD4EF

J'ai quelques trouzillions de vidéos consacrées à Star Trek dans ma collection, étant un peu Trekkie sur les bords Wink

Space, the final frontier... Yeah !

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Jeu 6 Sep - 2:57

Concurrente directe de Star Wars, la franchise Star Trek regroupe 5 séries et 11 adaptations cinématographiques. En réalité on peut difficilement les mettre en opposition tant les deux sont différents, même s'ils procèdent de la même soupe originelle : alliances et rivalités entre espèce humaine et espèces extra-terrestres à travers l'univers.

Star Trek n'est autre que le prolongement de la conquête de l'espace par l'homme sorti de l'imaginaire d'un génial visionnaire et homme de paix, Gene Rodenberry. Le monde humain de Star Trek est un monde qui a su sortir de ses pulsions primitives : l'homme vit dans une société pacifiée à l'échelle planétaire, les guerres n'existent plus, il s'est affranchi de la servitude par rapport à l'argent, s'est élevé au-dessus de toutes les discriminations qui ont entaché son histoire à travers les siècles...

Bref, la société du 22ème siècle est on ne peut plus idéale, et c'est ce stade d'évolution qui permet à Star Trek d'être Star Trek : l'ouverture de l'humanité à l'univers. Doit-on préciser que Star Trek a été la première série de SF des années 60 à faire figurer des acteurs noirs. Et alors qu'on est en pleine guerre froide, on voit sur la même passerelle dans le même vaisseau un américain, un anglais (Scotty je ne sais plus ce qu'il était), un russe, un chinois, une africaine, et un extra-terrestre qui travaillent ensemble, conjuguent leurs talents, pour un seul et même objectif : "to seek out new worlds, new civilizations".

Les fondations de Star Trek sont magnifiques, le thème est annoncé haut et clair comme un étendard. Et rien ne résume mieux Star Trek que le message au début de chaque épisode, que je vous fais entendre ici, énoncé par les trois grandes figures emblématiques de Star Trek : le capitaine de l'équipage Enterprise.

Il ne s'agit pas d'un montage de fan, il s'agit de la fin du dernier épisode de la plus récente des séries, Star Trek Enterprise, qui revient en arrière dans le temps, avant l'époque du Capitaine Kirk, avant même l'avènement de la Fédération des Planètes (Starfleet), à une époque où l'univers était bien plus dangereux qu'à l'époque du Capitaine Kirk parce qu'il n'y avait encore aucune loi, aucune convention entre les planètes et les races.

Le vaisseau Enterprise d'alors était le premier de sa classe, même pas homologué, à peine sorti du spaciodock en tant que prototype expérimental, d'où son code NX-01. A son bord, l'équipage du Capitaine Archer (Scott Bakula), dont la mission était déjà celle du Capitaine Kirk.

Oui je sais je commence à l'envers, mais cette séquence est une excellente rétrospective et un hommage que j'ai trouvé, en tant que fan de la série, très émouvant. Pourtant la série Enterprise a été complètement bâclée, elle a été arrêtée avant l'heure, au grand regret de tous les membres du cast, qui adoraient y jouer. De toutes les interviews que j'ai regardées, je n'ai pas vu un seul acteur de la série qui ait regretté d'y jouer ; pour tous, Star Trek a été une famille grande et formidable.

Voici donc le message de Star Trek, lu par les trois plus grands capitaines de l'Enterprise, avec en fond le thème musical correspondant.

https://www.youtube.com/watch?v=QkecbH6an0w&list=PL6EE0EF60716E2407&index=63&feature=plpp_video

La musique de Enterprise n'est pas signée Jerry Goldsmith, bien qu'elle aurait pu, mais le travail de Dennis McCarthy (en fait d'autres compositeurs ont également travaillé sur cette série) ne dépareille pas du reste de Star Trek. J'ai été infichue de retrouver le thème de fin des épisodes de Enterprise que je trouve absolument magnifique, ce thème joué au cor, très chaleureux, et qui, à la différence de la pétulante fanfare de The Next Generation, et un peu à la manière de Voyager, crée immédiatement une complicité avec la série.

Enterprise se démarque également des autres séries de la franchise par son générique d'ouverture, qui, au lieu d'être instrumental, est en fait une chanson. Faith of the Heart était à l'origine chanté par Rod Stewart. L'interprétation pour Enterprise est reprise par Russel Watson, inconnu en France, mais c'est une très belle voix qui a entre autre chanté quelques une des plus belles mélodies de Secret Garden (vainqueur Eurovision 1995, à une époque où c'était un vrai prestige). Les paroles sont on ne peut plus de circonstance et s'intègrent parfaitement à Enterprise.

J'ai trouvé pour vous mis bout à bout tous les génériques d'ouverture de toutes les séries de Star Trek. Dans l'ordre : Original Series ; The NExt Generation saisons 1-2 ; The Next Generation saison 3 et suivantes ; Deep Space Nine saisons 1-3 ; DS9 saison 4 et suivantes ; Voyager ; Enterprise saisons 1-2 ; Enterprise saison 3 et suivantes ; Enterprise univers alternatif (2 épisodes). Pour clore cette suite vraiment dédiée aux fans, la séquence de fin de Star Trek Enterprise. Celle-là on l'aime vraiment, même si Enterprise a pu décevoir pour son côté bâclé et pas toujours cohérent avec le reste de Star Trek.

https://www.youtube.com/watch?v=G4pKq0sEjuA&list=PL6EE0EF60716E2407&index=66&feature=plpp_video

Faith of the Heart, la version entière, avec l'historique du vaisseau Enterprise, depuis sa version NX-01 jusqu'à la version "E", et comment ils ont fini (souvent en pièces, comme vous pourrez le voir Wink ). Mon préféré est l'Enterprise E, classe Sovereign, que l'on voit dans le film Nemesis. Trop sexy comme dirait ma fille. L'Enterprise D, classe Galaxy, est celui de la série Next Generation, le plus "extra-terrestre" des vaisseaux Enterprise, avec son énorme soucoupe complètement surdimensionnée.

Dans cette vidéo, il y a une erreur : on voit Sulu à la place du capitaine de ce qui devait être l'Enterprise B, mais en fait Sulu a commandé non pas l'Enterprise B, mais un autre vaisseau de la même classe, l'Excelsior. Pinaillage de fan, quand on sait que la chronologie officielle elle-même est confuse, entre les séries qui se croisent dans des mondes parallèles, les séries elles-mêmes qui divergent sur la chronologie, et les jeux (Star Trek Online, Star Trek Bridge Commander) qui viennent ajouter à la confusion en apportant d'autres versions intermédiaires de l'Enterprise.....

https://www.youtube.com/watch?v=Up0Cwze-65U&feature=BFa&list=PL4AD99577E72BD4EF

Il y a une autre vidéo qui retrace de façon un peu plus confuse la même chronologie, dans le sens où les versions de l'Enterprise et les séries sont mélangées, mais l'intérêt de cette vidéo réside dans le fait de relier le vaisseau Enterprise de Star Trek à la réalité, puisque l'Enterprise a d'abord été une frégate, puis un porte-avions (toujours en service), avant de devenir une des moutures de la navette spatiale américaine, et pour finir, logiquement, dans la tête de Rodenberry, s'est transformé en l'espèce de soucoupe à double moteur à impulsion, puis à distorsion, design emblématique de Star Trek.

Musiques de Star Trek en concert. Un très bel arrangement des génériques d'ouverture de Star Trek écrits par Goldsmith, joué lors du concert de Noel en 2010 par l'orchestre symphonique de la radio grecque. Inséré au milieu des génériques, le très joli thème "Inner Light" que Picard a joué au pipeau irlandais dans l'un des épisodes de Next Generation. Pff de public qui applaudit avant la fin Wink

https://www.youtube.com/watch?v=TA2B6VGHRRU&feature=BFa&list=PL4AD99577E72BD4EF

Si vous comprenez le grec, le présentateur commet une énorme bourde en disant que le compositeur est Hans Zimmer. Mouarf.

En avant toute (pour citer Picard).
Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum