Voyage musical

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Lun 10 Fév - 2:49

En effet Asarnil, il y a le nom de Bill Brown dans les crédits, j'aime bien ses thèmes, ils sont assez "bisounours" en comparaison à ceux de Zur ;p

Pour faire suite au précédent post, remontés de mes listes un truc qui n'arrive pas si souvent : Koji Kondo qui joue sa propre musique en public. Il ne joue pas très bien en vérité, il fait quelques fausses notes, mais c'est le groupe de jazz qui joue qui est vraiment pas mal. C'était au cours d'un événement Nintendo, la sortie de la 3DS. Pour accompagner l'événement, un mini concert avec les musiques des plus célèbres franchises de chez Nintendo a été organisé. Il s'agit de l'enregistrement complet de la session, small talk compris, mais ça va ce n'est pas trop long.



Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Lun 31 Mar - 15:17

Ohayou ! Minna-san !

Ca va faire à peu près deux mois que je ne vous ai rien écrit (et bien plus à l'adresse des amis, hélas, gomen ne :/), mais je n'ai pas disparu pour autant. Juste un peu fait le sous-marin passé les fêtes de Noël. Priorités familiales, énième scène façon « feux de l'amour »(j'taime plus j'te quitte, tu m'as trahi blah-blah...) de Monsieur, coaching développement perso de ma grande, prise en main de ma petite qui a beaucoup de mal à apprendre et retenir ses leçons, partie au ski aux 3 Vallées, de retour à Meribel (non non c'est pas un jeu de mots) après plus de 25 ans, bataille au cab pour me hisser à la cheville de mon génialissime collègue qui est vraiment trop bon... et ça continue !

Et puis j'ai inscrit une bougie de plus à mon calendrier des âges, mais je crois que l'âge mental n'a pas suivi, il a dû rester bloqué à 15, haha. Et je continue à regarder des anime, à lire des mangas, à écouter de la musique en provenance d'Asie (et d'ailleurs aussi), à lire des romans historiques aussi, ça m'arrive, et à lire les mails de ma famille en France et aux States, dont certains sont à mourir de rire. D'ailleurs, samedi on m'a posé un lapin, j'en ai profité pour en ouvrir un, on m'a entendue dans tout le cabinet ! Heureusement j'étais toute seule avec une assistante, le collègue était parti en mission humanitaire au VN, et quand il part on fonctionne en équipe réduite. Bref, certaines choses changent, mais pas d'autres !

Côté anime, il n'y a pas eu grand chose pour susciter mon intérêt, après m'être marrée comme une baleine en regardant le remake de la Romance des 3 Royaumes par les Gundam, m'être fait entraîner par le charme de Paradise Kiss. Ah si, j'ai découvert « l'autre » Miyazaki, en la personne de Makoto Shinkai, avec 5 cm per Second, et tout récemment Garden of Words. Splendeur visuelle et grande poésie. Bluray dispo en France ! Entretemps j'ai un peu visionné Sainkoku no Monogatari (générique d'ouverture chanté par Hirahara Ayaka-san que j'aime beaucoup), pensant que le contexte, sans parler du chara design magnifique rappelant un peu celui de Fushigi Yûgi, me plongerait dans une immersion totale au cœur de ce Shôjô très bien critiqué. Ben je l'ai trouvé un peu lent, je n'ai pas pu parvenir au bout de la deuxième saison. Et puis boom j'ai regardé par hasard un épisode de la saison 1 de Kuroko no Basuke (The Basketball which Kuroko Plays), actuellement diffusé à J+1 sur J-One. Bientôt fini, d'ailleurs, la saison 2 approche de la fin.

Au Japon ils sont vraiment bons pour adapter le sport en manga et en anime, et KnB ne déroge pas à la règle. Avant KnB il y avait Slam Dunk, mais je n'ai pas regardé, ni lu le manga. Je ne vous présente pas l'anime qui est vraiment très accrocheur, très efficace, très bien rythmé, et dont je pense qu'il doit encore plus toucher le public féminin que le public masculin, vu comment ils sont beaux garçons, avec leur tête de bad boys (sauf Kuroko qui est vraiment mignon, à dessein), charpentés comme des joueurs de la NBA, rien que ça. De façon très surprenante, la bande son est très belle, les génériques sont aussi accrocheurs que l'anime, et la myriade de personnages et les relations qui les lient ont permis de prolonger la série dans des CD de Character Songs et de Dramas. Certaines character songs valent vraiment le détour, et la plupart des dramas sont pleins d'humour, à l'image de l'anime, qui regorge de traits d'humour, malgré le contexte d'une compétition âpre et sans merci pour devenir le club n° 1 des lycées du Japon. Je n'ai pas tout écouté parce qu'il y en a vraiment trop, mais je vais vous poster ceux qui ont retenu mon attention et pour lesquels j'ai éprouvé un petit faible.

Pour ceux qui n'ont pas vu la série (ça m'étonnerait qu'il y en ait beaucoup), tous les clips contiennent des extraits. Je pense que vous comprendrez ce que je voulais dire par « beaux garçons avec leur tête de bad boys ». Prêtez bien attention au clip WALK, je pense que c'est une excellente présentation de la série. Les séquences sont tirées de deux épisodes clé de la série, le premier la revanche de Teppei KYOSHI (n°7 des Seirin, leur as avant que Kagami ne débarque de Los Angeles) sur l'équipe du lycée Kirisaki Daichi (l'équipe en maillot vert foncé), tricheurs invétérés qui lui ont volontairement brisé le genou, et l'autre, l'ultime face à face de la saison entre le tandem KAGAMI/KUROKO et AOMINE, ancien coéquipier de Kuroko. Il s'agit également de la revanche sur le match du tournoi d'été qui a vu les Gakuen gagner par 158 à 55, dans mes souvenirs. Très grand épisode, immensément intense. En fait, et c'est une drôle de coincidence, le clip Other Self a repris presque les mêmes séquences issues des mêmes épisodes, et a développé la même idée, en plaçant le point fort sur l'émotion, témoin les images de la victoire contre les Kirisaki Daichi, avec ce geste exceptionnel du capitaine Hyuuga Junpei à l'adresse de Teppei, le high-five qu'il ne lui avait jamais accordé. Je ne sais pas bien pourquoi il le déteste rien qu'en regardant la série, ça doit être mieux développé dans le manga.

Place à la musique. D'abord, mes génériques préférés, qui ne sont pas les préférés de la majorité cependant.

Catal Rythm (rythme catalytique), par le groupe OLDCODEX, dont le chanteur participe au doublage en prêtant sa voix à TAKAO de l'équipe du lycée Shûtoku. Dans l'équipe il est leur « eagle eye », mais il est surtout le valet à tout faire de leur as Shintarô MIDORIMA, shooteur fou qui marque des paniers à 3 points de n'importe quel endroit du terrain. Midorima est certainement l'un des personnages les plus hilarants. Non content d'être le plus gros « 3-pointer » du circuit lycéen, il m'a tout l'air d'être un gros intello, témoin son élocution et sa prestance, que contrebalancent une superstition quasi obsessionnelle, et une mauvaise foi invétérée pour ne pas dévoiler ses faiblesses. Il y a un drama impayable sur cette paire qui traîne, et met l'accent sur le caractère ultra-superstitieux de « Midorimacchi » comme dit Kise. C'est un pur japonisme et un gros clin d'oeil de société, puisque les Japonais sont connus pour être très superstitieux, et se promener la plupart du temps avec leur « objet porte-bonheur du jour ». Digression mise à part, je vous invite donc à écouter l'intégrale de « KATARURIZUMU », second générique de fin de la première saison, par le groupe OLDCODEX.

Toujours par le groupe OLDCODEX, le premier générique de fin de la saison 2, « WALK ». Je ne sais pas pourquoi celui-ci est le moins populaire, personnellement je l'adore.

Vient ensuite « The Other Self », premier générique de la saison 2, par le groupe GRANRODEO, qui a également signé un autre générique pour cette série.

Les seiyuu de cette série se sont prêtés à de nombreux Character Songs, en solo, duo et plus, ainsi que mentionné plus haut, et certaines voix m'ont carrément fait chavirer, comme celle de Daiki AOMINE. Aomine est l'as des as de la génération de prodiges appelée Génération Miracle, espèce de Dream Team des collèges à la japonaise, invincible et invaincue durant les trois ans qu'elle était réunie au collège Teiko. Et contrairement à ce que l'on peut penser, il le vit assez mal, ce qui le rend totalement antipathique lorsqu'on le découvre pour la première fois. Mais il finit par devenir l'un des personnages les plus attachants, surpassant presque Kuroko en termes de popularité. Et il a une voix absolument géniale grâce à son seiyuu Junichi SUWABE. Je n'ai pas été fichue de trouver une version traduite de son « Netsu no Kakera », j'aurais bien aimé découvrir ce portrait de lui. Pour résumer Aomine, une seule phrase : « Ore ni katteru no wa ore dake da » : Personne ne me bat, sauf moi. Aomine, on peut le comparer à un pilote de chasse. Ils ont des capacités assez exceptionnelles, des réflexes hors du commun, ils savent qu'ils font partie d'une élite et qu'ils pilotent des engins de mort qui valent plusieurs centaines de millions ; de fait, ils sont très sûrs de leur valeur et leur assurance peut s'apparenter à de l'arrogance pour un œil ordinaire. Si vous regardez la série, vous conviendrez que presque tous les membres de la Génération Miracle ont un égo plutôt démesuré, chacun à leur façon. Sauf Kuroko !

L'autre voix à m'avoir donné la chair de poule, c'est celle de KAGAMI Taiga, le challenger béni des dieux, qui a eu la chance de croiser la route de Kuroko. Ecoutez plutôt cette très belle ballade,qu'il chante avec beaucoup de douceur, lui qu'on a plutôt l'habitude d'entendre s'énerver, crier, hurler et jurer à tout-va. Voice actor : Yuuki ONO.

En duo, je retiendrai ce duo très mignon entre Kuroko et Ryouta KISE, dans lequel tous deux évoquent avec nostalgie le bon temps du collège Teiko. J'adore le « Misdirection yamete !! » de Kise en pleine chanson. Ryouta KISE est également un des membres de cette fameuse « Génération Miracle », un surdoué de l'apprentissage qui reproduit ce qu'il voit sur l'instant. Il a eu une attitude héroïque durant le match de son équipe contre celle d'Aomine. Aomine est le seul joueur dont il n'a jamais pu reproduire les mouvements, et pendant toute la durée de ce match, il s'est totalement surpassé, atteignant quasiment le niveau d'Aomine, donnant ainsi de sérieux soucis à ce dernier. J'ai adoré cet épisode absolument magnifique, le seul où on voit deux membres de la « Kiseki no Sedai » s'affronter directement dans un duel de titans, à un moment où Aomine, grand favori par la force, vient de faire son apparition dans la série et où il a plutôt mauvaise presse, et où Kise que l'on commence à bien connaître et apprécier force encore l'admiration en jetant tout dans la bataille.

Kise a été le tout premier de la Génération Miracle à révéler un fond sympathique, voire carrément gentil. C'est d'ailleurs le seul qui semble avoir une vie à côté du basket, puisqu'il est aussi mannequin, ce qui lui vaut d'être poursuivi par toutes les filles du coin où qu'il aille. Voice actors : Kenshou ONO pour Kuroko et Ryohei KIMURA pour Kise. Les deux voix sont un peu difficiles à distinguer, mais la plus éclatante est celle de Kise. La voix de Kuroko est plus effacée, conformément à la personnalité du « joueur fantôme ».

Sur ces mots je vous laisse regarder, écouter, apprécier. Kuroko no Basuke n'est pas une méga grande série mais elle a énormément de points positifs, et on s'y attache très facilement. Pour ceux qui n'auraient pas encore fait l'expérience Kuroko no Basuke, ne regardez surtout pas la VF doublée !!! Les voix françaises c'est pas du tout ça, les dialogues sont tout juste moyens, et surtout le français d'un point de vue linguistique ne sait pas reproduire la hiérarchie de langage propre au japonais. Kagami est à mourir de rire avec son japonais américanisé mal poli au possible (au Japon!) ; Midorima impayable avec son élocution d'intello, Aomine complètement stone avec son langage « djeunz » et sa voix unique (l'écoutez pas en français par pitiéééééé!!!), et Kuroko ben... c'est Kuroko avec son japonais ultra formel super poli même quand il s'énerve. La VOST française est très bonne, meilleure que la VOST américaine que j'ai trouvée un peu terne parce qu'elle a nivelé tous les niveaux de langage même les insultes qu'ils se balancent au cours des matches, alors que la VOST Fr n'y va pas avec le dos de la cuiller. Un peu trop politiquement correcte en fait, la VOST US. Mais mieux vaut ça qu'entendre la VF doublée ! En un mot, RDV sur anilinkz !!

Liste des clips

Catal Rythm, OLDCODEX


WALK, OLDCODEX


The Other Self, GRANRODEO


Netsu no Kakera, Aomine Daiki


Michi no Tochuu, Kagami Taiga


Time Machine ga Nakutatte, Kuroko Tetsuya - Kise Ryouta


Seirin, FIGHT !!
Enjoy ! ^_^
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Jeu 3 Avr - 12:02

Grr je suis désolée, ça m'énerve. Le meilleur clip que j'aie pu dénicher parmi tous ceux que j'ai visionnés a été censuré. La chanson Walk est trop protégée par les droits d'auteurs et n'est plus disponible qu'au format TV.
En cherchant bien (très bien même), j'ai trouvé ce petit morceau laissé par un fan. J'avoue a voir été méfiante avant de cliquer sur le lien, étant donné que c'est une version karaoke, sisi ! Et en réalité le type se défend pas mal, c'est juste étrange d'entendre Walk par une voix plus jeune que celle du chanteur mais ça passe.

Les images utilisées sont celles des annonces des épisodes suivants, et franchement je les adore, c'est mignon tout plein avec la mascotte de l'équipe Seirin (le petit husky qui a les mêmes yeux que Kuroko ! ^_^ ). Eh oui, l'ambiance de Kuroko no Basuke c'est ça aussi.



Je vous invite vraiment à regarder les bêtisiers (Kuroko no Basuke Special NG-shuu... "ah - Desu !!" ), ils sont tous tordants. Bon ok faut avoir visionné la série pour comprendre. En avant gout voici un extrait du NG-shuu 8 consacré à la saison 1. Petit clin d'oeil par le doubleur de TAKAO, puisqu'il est également le chanteur du groupe OLDCODEX. J'ai pitié pour lui à la fin ^_^ mais c'est tordant ;p



Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Jeu 8 Jan - 22:19

Posté également sur le forum Croisade.

Bonjour à tous ! Ohayou gozaimasu !

Vous vous demandiez peut-être ce que devenait ce thread. Eh bien en fait, j'ai passé un peu de temps à remplir mes clés MP3 histoire de pouvoir les emmener partout avec moi, et puis Noel approchant j'ai fait mes cadeaux, écrit mes cartes, et surtout j'ai passé quelques nuits à fabriquer un CD pour offrir à mon papa, parce que l'original semble-t-il n'était plus commercialisé, je n'ai en tout cas pas pu le trouver même en commandant directement au Japon. Qu'à cela ne tienne, j'avais en ma possession les pistes originales, et donc j'ai pu graver un exemplaire et confectionner une jaquette entièrement personnalisée estampillée "la galaxie de Lan Anh". Moi qui suis nulle pour ce genre de travaux, j'ai bien galéré, mais au final je suis très fière d'avoir pu offrir quelque chose d'unique à mon papa.

Mes cadeaux préparés et mes cartes distribuées, je me suis trouvée en déplacement diplomatique chez Belle Maman pour les fêtes et je dois bien avouer que je me suis fort ennuyée au milieu d'une belle-famille fort bruyante dotée d'un humour parfois totalement déplacé, durant deux repas consécutifs, un dîner de réveillon et un déjeuner du 25 absolument et véritablement excessifs, à tel point que cela m'a ôté l'envie d'organiser quoi que ce soit pour le 31.

C'était sans compter sur la redoutable inspiration de monsieur mon époux qui n'a rien trouvé de mieux que de faire un repas pour 16 alors que n'étions que 4. Ce que je n'ai pas manqué de lui faire remarquer. En réponse de quoi il s'est vexé et a passé la soirée à bouder à table. Mon repas s'est résumé à une tranche de saumon fumé d'Ecosse, une demi douzaine de spéciales Gillardeau (ce devait en être, au goût de noisette prononcé et à la chair très épaisse et bien laiteuse desdites huîtres) et quatre tasses de thé. J'ai fait l'impasse sur la salade de crabe géant de Vladivostok aux asperges vertes accompagnée d'une mayonnaise absolument immangeable pour moi tant elle était moutardée, ainsi que sur la fricassée de queues de lotte et de noix de saint-jacques aux mêmes asperges vertes. La vision de nourriture en surabondance peut freiner l'appétit d'une manière tout à fait radicale chez moi, d'autant que je n'étais pas encore remise des deux repas chez Belle Mam'. Je n'avais qu'une hâte, c'était d'être déjà le 1er janvier, car nous avions prévu un brunch avec mes parents, devant le concert traditionnel de Vienne. Cette occasion est le plus souvent prétexte à se réunir pour apprécier ensemble la musique qu'à manger, et cela me convenait parfaitement.

Eh bien en fait on a fini par se retrouver (sans monsieur mon époux qui a préféré rester jouer à TESO à la maison, et de toute façon je ne lui ai rien demandé, il n'est pas dans mes habitudes de le traîner là où il n'a pas envie d'aller) chez Tonton-tata H avec Tonton-tata M, mais sans Tonton-Tata L, partis s'installer en Thaïlande il y a 6 mois (quelle idée d'aller s'isoler si loin), autour d'un "lunner" (néologisme résultant de la contraction de Lunch et Dinner) tout à fait plaisant puisque j'ai pu réellement apprécier la compagnie des gens autour de moi sans qu'ils se lancent à qui mieux mieux des invectives et des blagues oiseuses à la cantonade d'un bout à l'autre de la table, cependant qu'on picorait des portions minuscules dans nos assiettes, ce qui seyait parfaitement à notre système digestif ô combien mis à mal par ces jours de festin.

En fait je suis quelqu'un qui aime fonctionner aux extrêmes : j'adore nos garden parties à plus de 100 convives, on en fait 2-3 dans l'année, et ce jour là on est sur le pied de guerre de bonne heure, et ensuite quand les invités sont arrivés et installés on court dans tous les sens, on passe 30 secondes avec les uns, 30 secondes avec les autres, mondanités et service oblige, on pique à droite à gauche dans les plats, pas franchement le temps de s'asseoir pour manger, mais cette agitation joyeuse et tourbillonnante a quelque chose de grisant. A l'inverse, j'apprécie énormément nos réunions en comité restreint où nous nous retrouvons entre nous au calme et en prenant notre temps, pour leur côté intime et cozy.

Et en fait de comité restreint, j'en ai trouvé un que, je suis certaine, vous apprécierez à coup sûr. Ils se font appeler les Consoulers et jouent un jazz décontracté, intimiste et chaleureux, coloré et audacieux. Je ne suis pas très cultivée en la matière, mais leur style me rappelle celui de ce jazz des années 50 classe et inimitable, les grandes années Nat King Cole, tout ça.

Je vous invite à écouter Super Mario Bros. comme jamais vous ne l'avez encore entendu.

https://www.youtube.com/watch?v=26BZj71Juag&index=128&list=PL454551ECE4C22F26

https://www.youtube.com/watch?v=NONa-FCjBTg
Très différent de ce qu'on a pu entendre au concert spécial Nintendo où Koji Kondo en personne a joué.

Wow, Kingdom Hearts O_o

https://www.youtube.com/watch?v=faH4tSPyHxc

Avez-vous identifié les peluches et les couvre-chef ? Wink

Enjoy !
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Lummi Lydenken le Dim 18 Jan - 23:47

J'adore, merci Meri !!
avatar
Lummi Lydenken

Messages : 42
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Merisel Faradhreia le Lun 19 Jan - 15:07

Merci Lummi ! Ces trouvailles sont très souvent le fruit du hasard, alors que je cherchais quelque chose de complètement différent Wink Je cherchais à réunir les deux albums de musiques de jeux enregistrés par le philharmonique de Londres (rien que ça), qui, il me semble, est l'orchestre de prédilection de John Williams pour enregistrer ses musiques de film. Joe Hisaishi a également enregistré un album tout récemment avec cet orchestre remarquable, avec entre autre des versions réarrangées de Spirited Away et Kiki's Delivery Service, Natsu no Kikujiro, une formidable suite de Stand Alone, etc.

Et puis comme je papillonne beaucoup, il y a ces choses ci-après que je voulais faire découvrir ou refaire entendre, la première étant cette extraordinaire version du Misty d'Erroll Garner que Johnny Mathis avait immortalisée en son temps, et que sur cette vidéo réinterprètent Gladys Knight et Kenny G. J'ai trouvé quelque chose de très "Michael Jackson" dans le phrasé de la chanteuse et franchement j'ai adoré cette version.




Et puis ça, j'ai fait "wow" quand je suis tombée dessus. Et j'en ai ri tellement je n'y croyais pas, et pourtant c'était trop bien. Encore une rencontre au hasard. Vous saviez qu'il chantait ???? Mais oui c'est Bruce Willis !!! O_o Le pire c'est qu'il chante bien en plus !




Nessun Dorma revisité par Michael Bolton (je ne suis pas responsable de ce que l'auteur de la vidéo ait mis la séquence en double, cependant on ne peut pas lui en vouloir, c'est tellement fantastique)




Dans un autre style. Vu, vu et revu, mais toujours aussi délectable, le groupe Canadien Walk off the Earth




Bon bah voilà

Enjoy ! ^_^
avatar
Merisel Faradhreia

Messages : 223
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 46
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage musical

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum